La différence entre coopération et collaboration

Par
Mariam Rowhani
Coach exécutif BetterManager

31 mars 2021

La différence entre coopération et collaboration 

Commençons par poser la question suivante : vos équipes coopèrent-elles ou collaborent-elles ? Coopération et collaboration sont deux mots que nous entendons souvent lorsque nous parlons de travail en équipe. Ils mettent tous deux l'accent sur les individus qui travaillent ensemble et reflètent les objectifs que tout manager souhaiterait trouver chez les membres de son équipe. Mais, la coopération est-elle la même chose que la collaboration ? Il est facile de les confondre. Cependant, les confondre peut rendre la gestion des projets plus difficile, sans compter que cela fera perdre du temps et de l'argent à votre organisation.   

Ces temps de séparation exigent une collaboration accélérée, ce qui signifie que les organisations réinventent le lieu de travail. Des pionniers du monde entier mettent en place de nouveaux types d'organisations - des lieux de travail plus humains, qui libèrent l'esprit d'entreprise de chacun, permettant l'émergence d'innovations à la périphérie de l'organisation. Il est donc de plus en plus nécessaire de comprendre et d'évaluer la différence entre la coopération et la collaboration dans notre travail d'équipe.

QUE SIGNIFIENT EXACTEMENT LA COOPÉRATION ET LA COLLABORATION ?

Merriam-Webster définit la coopération comme l'action de quelqu'un qui se rend utile en faisant ce qu'on lui demande : un effort commun.

Le terme "collaboration" dérive du mot latin com, qui signifie ensemble, et labōrāre, qui signifie travailler ou œuvrer. Merriam-Webster le définit comme le fait de travailler conjointement avec d'autres ou ensemble, en particulier dans une entreprise intellectuelle.

Dans son article intitulé "Il ya une différence entre la coopération et la collaboration", Ron Ashkenas, expert en organisation bien connu, présente des études de cas sur des responsables de différents services qui ont réussi à s'entendre, mais qui n'ont pas réussi à trouver un consensus sur une manière efficace de travailler ensemble. 

Imaginez que vous personnalisez un produit pour un client. Les responsables de différentes équipes travaillent ensemble pour déterminer les exigences, et chaque équipe travaille sur les personnalisations dans son domaine. Mais, lorsque certains changements sont mis en œuvre, cela déclenche des ajustements pour les autres équipes - les délais du projet peuvent être prolongés et la charge de travail augmente.

Le scénario ci-dessus est l'un des exemples dont Ron Ashkenas a parlé dans la Harvard Business Review il y a plusieurs années. Il reflète simplement la différence entre coopération et collaboration et la facilité avec laquelle on peut les confondre. Dans cet exemple, toutes les équipes coopèrent pour personnaliser le produit, mais elles ne collaborent pas, de sorte que leurs modifications fonctionnent lorsqu'elles sont mises ensemble. Le résultat est qu'elles n'atteignent pas le résultat souhaité - ou qu'elles l'atteignent beaucoup plus tard, avec beaucoup plus de travail.

Ron conclut que les responsables du département "ont confondu comportement agréable et coopératif avec collaboration". La véritable collaboration exige des dirigeants qu'ils alignent leurs objectifs et qu'ils synchronisent leurs stratégies afin d'obtenir les résultats nécessaires.  

Il suggère deux approches pour renforcer la collaboration : 

  1. Identifiez les objectifs que chacun s'efforce d'atteindre, puis tracez le chemin pour y parvenir. Cette carte devient une sorte de contrat de collaboration, chacun sachant ce qui est attendu.
  2. Convoquez une réunion des parties prenantes de tous les départements dès qu'une carte a été dessinée et facilitez la discussion et le débat sur la manière de collaborer jusqu'à ce qu'il y ait un accord sur la manière d'aller de l'avant. 

Le message de Ron est qu'il faut éviter de s'enfermer dans un état d'esprit coopératif qui vous empêche d'avoir le genre de débat ouvert et honnête qui mène à une véritable collaboration.

Lynn Power, une directrice de publicité de premier plan, propose cette réflexion : reconnaissant que la collaboration demande beaucoup plus de travail et est "intrinsèquement désordonnée", elle souligne que la collaboration est plus facile lorsqu'il y a une plus grande acceptation des diverses perspectives et propose les questions suivantes à poser pour encourager la collaboration entre les équipes :

  • Y a-t-il une diversité de pensées, de rôles, d'expériences, etc. dans cette équipe ?
  • Y a-t-il un préjugé caché contre les idées des autres ?
  • Encouragez-vous les idées de votre équipe et la participation de chacun ?
  • Reconnaissez-vous le temps et la contribution de chaque personne et lui attribuez-vous le mérite ?
  • Les rôles et les résultats attendus sont-ils clairement définis ?

M. Power estime que la collaboration est un muscle qui doit être exercé et que l'idée est d'ancrer la collaboration dans la culture afin qu'elle constitue un avantage concurrentiel.

Selon Monica Eaton-Cardone, auteur et leader d'opinion du secteur, chaque culture doit identifier sa stratégie préférée. Elle propose six conseils pour favoriser la collaboration si c'est la meilleure approche :

  1. Constituez des équipes autour des forces individuelles.
  2. Encouragez l'esprit de collaboration.
  3. Encouragez l'ouverture d'esprit.
  4. Récompenser l'innovation.
  5. Répartissez la délégation des tâches.
  6. Diversifiez.

LA COMMUNICATION FAVORISE LA COLLABORATION ET LA COOPÉRATION

Cultiver de bonnes compétences en matière de communication est la base fondamentale qui lie tout ensemble dans une atmosphère d'équipe. Dans le monde des affaires, nous avons tous besoin les uns des autres et nous ne pouvons pas y arriver seuls. Un bon exemple en est Steve Jobs, qui avait besoin de Wozniak pour atteindre ses objectifs. Gardez à l'esprit que quelques conditions sont nécessaires pour communiquer, coopérer et collaborer avec succès : la confiance, la vulnérabilité et la capacité à répartir le contrôle.

Des études ont montré que les équipes collaboratives sont cinq fois plus performantes que les équipes coopératives, car elles se sentent motivées par le même objectif. Dans une enquête, 86 % des cadres ont estimé que le manque de collaboration était une réponse aux échecs sur le lieu de travail.

Une collaboration efficace exige que vous communiquiez vos objectifs, vos idées et vos attentes de manière aussi ouverte et transparente que possible, et à toutes les personnes concernées.  

Si vous voulez voir votre entreprise prospérer et se développer, il n'y a pas de meilleur moment que le présent pour commencer à favoriser un esprit de collaboration entre eux. Aidez vos équipes à collaborer en les amenant à penser au-delà de leur propre effort individuel et à apprécier les avantages du travail en commun pour atteindre des objectifs communs. Les conseils ci-dessus devraient vous permettre de bien comprendre l'importance et les avantages d'encourager la collaboration entre vos employés.

RESSOURCES

Ashkenas, R. Il y a une différence entre coopération et collaboration. Harvard Business Review, 20 avril 2015.

Consultez notre articles de blog sur le leadership ici.

Suivez-nous sur LinkedIn!

Contactez-nous pour savoir comment nous pouvons aider votre organisation.

À propos de Mariam Rowhani

Mariam est une rédactrice indépendante qui offre un soutien aux entreprises et aux entrepreneurs au niveau local et mondial. Elle apporte une grande expérience dans le secteur du marketing d'entreprise et en tant que pigiste dans la gestion de contenu, la recherche sur Internet, les blogs, la rédaction d'articles, la révision et la correction d'épreuves.

Sa mission est de donner aux propriétaires d'entreprises les moyens de produire des contenus qui communiquent clairement et authentiquement avec leurs publics cibles, rendant ainsi la vie moins stressante et permettant de disposer de plus de temps libre pour vivre une vie plus équilibrée et plus saine.

Transcription de l'épisode

Publié sur

31 mars 2021